TREIZIÈME DIMANCHE DE L’ANNÉE LITURGIQUE ( 1 juillet 2018)

http://kathrynxruss.com/about/resume/ Par +Guy Sansaricq

augmentin duo to buy L’enseignement d’aujourd’hui met en lumière l’importance primordiale de la foi dans la divinité de Jésus et dans sa misèricorde sans limite. Deux récits illustrent la lecon.

Jésus nous est décrit marchant au milieu d’une foule préchant la Parole. Soudainement, une femme touche ses vètements. Elle est guérie à l’instant mème d’un flux de sang qui la tourmentait depuis douze ans. Jésus lui dit “Ta foi t’a guérie.”

Ce miracle survint précisément quand Jésus était en train de répondre à une autre petition.
Un homme nommé Jairus avait sollicité Jésus d’aller chez lui pour guérir sa fille de douze ans agonisante. L’histoire s’aggrave. Des amis viennent prévenir Jairus que la fillette venait de mourir. Jésus, sans s’émouvoir, continue sa route, arrive à la maison, saisit la fillette morte par la main et lui commande de se lever. La fille se leva du coup aux yeux émerveillés de tous.

La lecon à apprendre est que Jesus guérit et sauve tous ceux qui croient en Lui de tout leur coeur. La foi est un sentiment profond du Coeur. La foi sauve. La foi fait naitre toutes les autres vertus. La foi donne des ailes. Elle explique l’héroisme des martyrs et des missionaires.
Elle est le roc sur lequel s’élève l’amour. Sans la foi, il n’y a pas de salut.

Toi aussi es appelé a faire grandir en toi cette foi qui donne toute victoire!